Le Parc national de la Vanoise

Naissance du Parc national de la Vanoise

parc national de la vanoise

1920 : 3 causes, des acteurs indissociables

  • Les chasseurs : face à la menace de la disparition du bouquetin et à une diminution importante du nombre de chamois, ils militent pour la création d'un parc national de Savoie.
  • Les alpinistes : le Club Alpin Français (C.A.F) ont menés une étude pour créer un parc national en Savoie dans le but de protéger la montagne et limiter les aménagements.
  • Gilbert André : grand défenseur de la flore, et de la faune en montagne, il soumet un rapport au conseil national de la nature

1960 : des textes de loi pour la création des parcs nationaux
Une enquête et un avant-projet, viennent définir les objectifs du Parc national de la Vanoise. Dans ce même temps, la zone centrale du parc (zone naturelle protégée) et la zone périphérique (zone de développement économique, socialet culturel) sont déterminés.

1963 : création du Parc national de la Vanoise : 1er parc national français.

Fiche d'identité du Parc national de la Vanoise

Le Parc national de la Vanoise est une espace protégée de 1250km², sur 2 vallées : la Tarentaise et la Maurienne et 14km de frontière commune avec le Parc national du Grand Paradis en Italie.

600km de sentiers de randonnées (dont 200km sur le territoire de Champagny en Vanoise), dont le GR5 et le GR55 (sentiers de Grande Randonnée) et la mythqiue Via Alpina.

53 refuges : 

  • 16 refuges Prac de la Vanoise : Refuge de Plaisance, refuge du Col du Palet au départ de Champagny le Haut, dont 4 refuges-portes : refuge de le Bois à Champagny le Haut
  • 11 refuges FFCAM (Fédération Française des clubd alpins et de montagne) : refuge du Plan des Gouilles (départ Champagny le Haut - Le Bois)
  • 19 refuges privés : refuge du Laisonnay (Champagny le Haut - le Laisonnay)
  • 7 refuges communaux : refuge de la Glière (départ Champagny le Haut - le Laisonnay)

Le Parc national de la Vanoise.

Les missions du Parc national de la Vanoise

  • la gestion et la sauvegarde de la zone protégée,
  • la préservation de la biodiversité de ce territoire et de son paysage, 
  • la recherche scientifique, 
  • l’éducation à l’environnement et au développement durable, 
  • le développement et la promotion d’un tourisme responsable.

Faune & Flore

Environ :
1 800 bouquetins
4 000 chamois
120 oiseaux nicheurs : un site majeur des Alpes de nification des gypaètes.
mais aussi : marmottes, lièvres variables, renards, blaireaux, martres, fouines, hermines.

Flore : 1 200 espèces dont de nombreuses espèces protégées au niveau national, européen et international

Le saviez-vous ?

Quelques espèces rares peuvent être observées à Champagny en Vanoise...

Le Chardon bleu des Alpes : est une espèce très rare, typique des montagnes européennes. À Champagny en Vanoise, il existe une petite population
dans le vallon de Plaisance. Elle fleurit à partir de juillet et ses graines se disséminent à la fin du mois d’août.

Le Lis orangé : autrefois commun, le lis orangé est aujourd’hui devenu rare en Vanoise. Il affectionne la chaleur des versants d’adret et pousse sur les rochers, dans les pelouses,les forêts claires et les lisières forestières. À Champagny enVanoise, il fleurit en juin-juillet, majoritairement en rive droite du Doron jusqu’à 1 950 m d’altitude.

La Linnée boréale : est une espèce très rare en France. À ce titre, elle est inscrite au livre rouge national de la flore menacée comme espèce prioritaire et est classée comme espèce protégée en France. C’est une plante rampante qui peut atteindre 1 m de long, qui affectionne les sous-bois moussus des forêts de conifères sur sol moyennement humide. À Champagny en Vanoise, elle est localisée dans les pessières d’ubac, entre 1 300 et 1 700m d’altitude. Sa floraison s’échelonne de juillet à août.

Le Trichophore des Alpes : espèce rare et protégée du fait qu'elle ne pousse que dans un milieu très particulier : humide, tourbeux peu répandu. Elle n'est connue que dans 2 stations de Vanoise : à Champagny (au marais de la Glière Derrière, à 2200m d'altitude) et la vallée des Belleville.

Le Sabot de Vénus : fait partie des orchidées protégées en France. Il se caractérise par la forme en sabot de son labelle. C’est une orchidée spectaculaire, la plus grande de France et d’Europe.  Il pousse en petites colonies ou en fortes touffes dans les forêts de Champagny-en-Vanoise, 
en exposition nord et nord-est principalement. Il est présent de 1 500 à 1 800 m et il fleurit de mai à juillet.